Utilisés pour emmener plus sereinement les enfants au bloc opératoire, les véhicules font l’unanimité autant chez les petits que chez les grands ! Yannick Gédéas, responsable de l’équipe de brancardage confirme : « Les équipes sont très satisfaites de bénéficier de ces voiturettes. Les enfants sont focalisés sur ce jouet et oublient qu’ils se rendent au bloc opératoire. Cela limite leur stress et les prémédications avant une opération ».

Réservés aux enfants de 1 à 7 ans pesant jusqu’à 30 kg, les véhicules peuvent être conduits :

  • par l’enfant lui-même, en actionnant la pédale d’accélérateur,
  • par un adulte (le brancardier ou un parent) en dirigeant le véhicule grâce à une télécommande.

Des véhicules… toutes options !

Fidèles aux modèles grands formats, les petites voitures (2 Mini Cooper, 1 Ford, 1 Ferrari) disposent de bon nombre d’options pour permettre aux enfants de faire comme les grands : ouverture des portières, radio, klaxon, phares, clignotants… tout ceci en entendant le vrombissement du moteur !

L’origine du projet

Un entrepreneur orléanais, David, a lancé une idée simple : trouver des partenaires locaux pour financer des voitures et en faire don aux hôpitaux. Grâce à cette opération et à sa page Facebook « Des voitures électriques pour les hôpitaux », le Centre Hospitalier a reçu 4 véhicules financés par COGEP, le Crédit Agricole Centre-Val de Loire, ACEF Val de Loire et Temporis.