Le sport comme vecteur de lien social

« L’objectif est de stimuler et préserver les fonctions motrices et cognitives des résidents de l’EHPAD. Depuis que le projet « Bouger à l’EHPAD » a été mis en place, nous ressentons une véritable satisfaction de la part des résidents. Cela favorise la cohésion de groupe ainsi que le partage entre résidents, familles et professionnels. », indique Anais Berrueco, professeure de sport adapté de l’EHPAD de Taillegrain.

L’activité sportive favorise le mouvement, la coordination, améliore les capacités motrices des résidents ainsi que leur dextérité et leur équilibre. Autant de bienfaits qui favorisent non seulement l’autonomie des résidents, mais également leur bien-être.